La faute intentionnelle d'un actionnaire est imputable à la compagnie assurée