Actualités

Cette section vous permet d’être au fait des dernières nouvelles et des prochaines apparitions publiques des professionnels de Lavery.

Recherche avancée
  1. Sondage Lavery/Léger : les entreprises toujours à la recherche d’occasions de croissance, mais plusieurs se sentent peu outillées face au contexte économique

    Un sondage réalisé par le cabinet d’avocats Lavery en collaboration avec Léger révèle que plus de la moitié des entreprises du Québec (58 %) ont ralenti leur plan de croissance en raison de différents enjeux monétaires et de la pénurie de main-d’œuvre. Ce sondage, qui prend le pouls des entreprises québécoises quant à leurs priorités et perspectives de croissance, révèle néanmoins que près de la moitié des organisations (44 %) sont toujours à la recherche d’occasions de croître dans l’année à venir.   Si 47 % des entreprises du secteur des services professionnels, scientifiques et techniques ont constaté un ralentissement dans leurs objectifs de croissance, ce sont toutefois elles qui s’en sont le mieux tirées face aux enjeux monétaires et à la pénurie de main-d’œuvre parmi les secteurs sondés. Dans le secteur de la construction, ce sont les deux tiers (67 %) des entreprises qui ont vu leur plan de croissance ralentir. Depuis la pandémie, le contexte économique s’est transformé avec des conditions constamment changeantes et un coût du capital qui a grandement augmenté en raison des hausses des taux d’intérêt. Puisque le marché s’est resserré et que les erreurs sont de plus en plus coûteuses, consulter des experts en amont pour guider son entreprise est d’autant plus essentiel afin de bien planifier et structurer ses plans d’affaires pour s’assurer d’une croissance stratégique. Les entreprises peu outillées face aux défis Une entreprise sur quatre (27 %) reconnaît avoir été principalement confrontée à des enjeux financiers, soit la hausse des coûts d’opération, la crainte d’une récession, le coût du financement et les délais de paiement. En ce qui concerne la rareté de la main-d’œuvre, il s’agit également de l’enjeu principal d’une entreprise sur quatre. Toutefois, les résultats du sondage démontrent que près du tiers des répondants (31 %) se sentent peu outillés pour affronter l’enjeu qui les affecte davantage. Parmi les solutions envisagées, on note l’embauche de personnel (49 %), procéder à une acquisition (19 %) et la restructuration (16 %). Plus de la moitié des répondants considèrent engager un professionnel juridique pour des activités telles qu’une acquisition (67 %), le repreneuriat ou donner des actions de l’entreprise à des employés clés (55 %) et les mises à pied (50 %). Afin de contrer l’enjeu de la rareté de la main-d'œuvre, redoubler les efforts de recrutement est généralement ce à quoi pensent les entreprises en premier lieu. Or, durant les deux dernières années, la proposition de parts dans l’entreprise à des employés clés est une initiative de plus en plus privilégiée par les organisations pour attirer, mobiliser et retenir leur personnel selon nos observations. La mise en place de processus de transformation numérique qui augmentent la productivité l’est également. Les experts, notamment juridiques ont une fine connaissance des enjeux du marché, des transactions et des occasions de croissance et les entreprises gagneraient à les consulter davantage en amont afin d’être accompagnées dans le développement de stratégies de croissance. Méthodologie Les résultats ont été obtenus à l'aide d'un sondage Web réalisé par Léger du 3 au 18 mai 2023 auprès d'un échantillon de 200 décideurs/influenceurs en entreprise au Québec œuvrant dans l'un des secteurs suivants : Administration publique / Agriculture, foresterie, pêche et chasse / Construction / Extraction minière, exploitation de carrière et extraction de pétrole et gaz / Fabrication / Finance et assurance / Gestion de sociétés et d’entreprises / Industrie de l’information et industrie culturelle / Services professionnels, scientifiques et techniques / Services immobiliers et services de location et de location à bail. Renseignements Jean-François Lemieux; [email protected]; 514 877-3002

    Lire la suite
  2. Lavery accompagne Cultures Gen V à devenir le plus important producteur en serres au Québec

    Le 4 juillet 2023, Cultures Gen V, leader québécois de la production en serre, a annoncé l'acquisition de Serres Royales. Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie d'affaires de Cultures Gen V qui vise à promouvoir l'autonomie alimentaire québécoise, par la croissance de la culture en serre durable, en offrant des produits diversifiés et de qualité supérieure aux consommateurs. Cette transaction propulse Cultures Gen V au rang du plus grand producteur serricole diversifié du Québec, ajoutant 9 hectares de tomates à sa surface de cultures actuelles, pour un total de 36 hectares.Lavery a eu le privilège de représenter Cultures Gen V dans cette transaction en l'accompagnant dans la mise en place d'un refinancement du groupe préalablement à la transaction et dans la négociation et l'exécution de la transaction. L'équipe Lavery était dirigée par Étienne Brassard, principalement épaulé par Gabrielle Ahélo et France Camille De Mers avec la collaboration de Béatrice Bull, Pamela Cifola, Éric Gélinas, Jessica Parent, Chantal Desjardins, James Duffy, Valérie Belle-Isle, Sonia Guérin, Joseph Lauzon-Potts, Arielle Supino, Bernard Trang, Katerina Kostopoulos, Charlotte Dangoisse, David Tournier, Ana Cristina Nascimento, Joëlle Montpetit et Nadine Giguère.

    Lire la suite
  3. Trois associés reconnus comme des chefs de file au Canada par Lexpert dans son édition spéciale en Technologie et Santé

    Le 26 juin 2023, Lexpert a reconnu l’expertise de trois associés dans son édition 2023 de Lexpert Special Edition: Technology and Health. Chantal Desjardins, Selena Lu et André Vautour figurent ainsi parmi les chefs de file au Canada pour accompagner les acteurs de l’économie dans les domaines de la technologie et de la santé. Chantal Desjardins est associée, avocate, agent de marques de commerce au sein du groupe de propriété intellectuelle de Lavery . Elle contribue activement au développement des droits de ses clients dans ce domaine couvrant la protection et la défense de marques de commerce, de dessins industriels, de secrets de commerce, de droits d’auteur, de noms de domaine et autres formes connexes de propriété intellectuelle, de manière à promouvoir les objectifs d’affaires de ses clients. Selena Lu est associée au sein du groupe Droit des affaires et concentre sa pratique en fusions et acquisitions. Elle conseille fréquemment des clients à l’étranger et leur fournit des conseils de droit commercial en matière d’investissement et d’expansion au Canada. Au fil des années, Selena a développé un intérêt et acquis une expérience significative dans l’accompagnement de ses clients dans leur virage technologique. Au quotidien, elle conseille ses clients concernant les impacts juridiques de l’implantation de nouvelles technologies. De plus, elle veille à l'élaboration de la structure et la négociation à la fois des opérations en fusions et acquisitions et des relations commerciales complexes en vue de la mise au point, de la commercialisation et de l'acquisition de technologies.  André Vautour pratique dans les domaines du droit des sociétés et du droit commercial et s’intéresse plus particulièrement à la gouvernance d’entreprise, aux alliances stratégiques, aux coentreprises, aux fonds d’investissement et aux fusions et acquisitions de sociétés fermées. Il pratique aussi dans le domaine du droit de la technologie (rédaction de conventions de développement et de transfert de technologies, de conventions de licences, de conventions de distribution, de conventions d'impartition et de conventions relatives au commerce électronique).

    Lire la suite
  4. Décès de Me J. Vincent O'Donnell, ancien associé et bâtisseur de Lavery

    C'est avec grand regret que nous avons appris le décès notre ancien associé et collègue, Me J. Vincent O’Donnell. Me O’Donnell a rejoint le cabinet en 1957 et y a exercé jusqu’à ce qu’il prenne sa retraite en 2009, soit après plus de 50 ans de pratique. Il a rapidement gravi les échelons pour devenir l’un des plaideurs  les plus réputés au Québec. À ce titre, il a plaidé devant toutes les instances judiciaires au pays, notamment la Cour suprême à au moins une douzaine de reprises. Certaines des causes auxquelles Me O’Donnell reste étroitement associé ont fait jurisprudence dans le domaine des assurances, de la responsabilité professionnelle et d’actions collectives. Bâtonnier du Barreau de Montréal en 1984-1985, il a participé activement aux activités de divers comités du Barreau du Québec et de l’Association du Barreau canadien tout au long de sa carrière. En outre, la réputation de Me O’Donnell dépassait largement les frontières du Canada. Il est ainsi devenu membre de prestigieuses associations professionnelles internationales dont le American College of Trial Lawyers, l’International Academy of Trial Lawyers et l’International Association of Defense Counsel. Me O'Donnell a profondément influencé plusieurs générations d'avocats, qui ont hérité de sa passion pour le droit et de sa rigueur dans la pratique. C’est pourquoi en 2013, la section anglophone du Barreau de Montréal a rendu hommage à l’ensemble de sa carrière en lui décernant le premier Lifetime Achievement Award de l’organisation. Au nom de toute l’équipe Lavery, nous présentons nos plus sincères condoléances à toute sa famille, ses proches et à nos collègues qui ont eu le privilège de le côtoyer.

    Lire la suite
2 3 4 5